entete
Accueil
S'inscrire à
la lettre de l'Epco

Agenda
Enseignements
Bibliothèque
L'Ecole Psychanalytique
du Centre-Ouest
L'Association Lacanienne
Internationale
Publications
Liens Divers
Espace Membres
ligner

Des membres de l'Epco ont participé

Celibataire
Parution de
la revue La Célibataire
intitulé  « Une journée entière avec James Joyce » coordonné par A.Harly.
Ce numéro est construit à partir des journées organisées par l’ EPCO en mars 2013 , et d’autres contributions


 
Aux éditions de l'Epco
Du Trinitaire en ses nouages
Sous la direction d'Alain Harly
Trinitaired

P-C Cathelineau, V Ciomos, M Darmon, A Fouquet Guillot, H Frignet, N Hamad, A Harly, C Imbert, H Lazar, J.J Lepitre, P Magnard, C Melman, M Milhau, H Ricard, M Robin, C Savinaud
Comme par hasard
Sous la direction d'Alain Harly
commepar
A Harly, J-L Chassaing, P Arel, J Brini, H Cesbron Lavau, A Cardon, A Fouquet Guillot, H Sugier, J-L Villessuzanne, M Robin, C Lacôte, A-A Houbballah, B Vandermersch, J-J Lepitre, S Thibierge,

Aux Editions de l'ALI
Variations sur la jouissance musicale
Sous la direction d'Alain Harly
variations

C Dorgeuille, J-J Duparc, J-J Lepitre, M Robin, M Levinas, E Sprogis, M-G Dorgeuille, M-C Salomon Clisson, F Nicolas, H Ricard, F Dachet, O Douville, V Hasenbalg Corabianu, M Morali, C Pont, J-M Vives, J-J Rassial, L Petit, M-C Cadeau

Aux Editions ERES
  Désir et responsabilité de l'analyste

Sous la direction de Jean-Pierre Lebrun
Desir et responsabilité

P Belot Fourcade, M Bergès Bounes, J-L Cacciali, J-L Chassaing, R Chemama, C Dubois, M-C  Forest, J-M Forget, E Gavel Marcouiller, J-P Hiltenbran, A Joos, C Josso Faurite, M Lerude, J Marchioni Eppe, S Mendelsohn, M Morali, A Oldenhove Calberg, R Pirard, T Roth, J-L de Saint Just, L Sciara, J-J Tyszler.


Publication de l’ouvrage sous la direction de  Claude Savinaud : Le propre de l’ humain, ed. l’ Harmattan, 2013.
Journées Joyce , Monique Dorsel

Le 23 Mars 2013 nous avons eu la chance d'entendre l'interprétation du monologue de Molly Bloom par Monique Dorsel. Avec son accord nous en diffusons l'enregistrement.
monique dorsel

Ecouter
Cliquer pour écouter, clic droit enregistrer


L'Ecole Psychanalytique du Centre-Ouest

organise une conférence-débat   le samedi 15 novembre 2014 à 14 heures 30

à la salle de conférence du Centre Hospitalier Henri Laborit à Poitiers.

Les Voix

Avec Nicole ANQUETIL

 

La conférencière est psychiatre des hôpitaux, psychanalyste, membre de l’Association Lacanienne Internationale, membre du collège de psychiatrie. Elle vient de publier, avec Aimée F., aux Editions Payot : « les voix ».

 Discutants : Dominique Sautel, psychiatre, P.H. au C.H.L, à Poitiers

                     Alain Harly, psychanalyste, membre de l’ALI-EPCO.

 
         Une rencontre a eu lieu : Aimée F. est jolie, délicieuse, menue, élégante, elle a 70 ans, son regard bleu est très vif. C’est elle-même qui a choisi ce pseudo.

        Ancienne institutrice, elle est mariée à un écrivain philosophe, un homme très doux et affectueux. Imprégnée d’amour et de foi, ouverte et gentille, elle est ni mystique, ni érotomane, ni paranoïaque. Mais elle entend des voix. Il a suffi d’un merle…et des oiseaux lui parlent, la raillent, l’insultent, la harcèlent. Aimée mène contre ses voix une lutte épuisante. Pour sortir de ce cauchemar, elle se décide à rencontrer un psy - mais à ses conditions à elle.  Elle sort de son sac une petite liasse de feuilles qu’elle se met à lui lire : « Document de réflexions ». Le «  texte des voix » va s’élaborer, séance après séance et aboutir au Document tel qu’il est publié.

             Est-il « normal » d’entendre des voix ? Peut-on les déjouer ? La condition d’Aimée F.est que le psy « la ferme ». Lacan disait qu’il fallait savoir en être « le secrétaire », d’un patient. Il est parfois utile et nécessaire de ne rien faire, de ne rien dire, simplement écouter. Lacan disait également : quand on ne peut rien faire pour un patient, au moins peut-il nous instruire. C’est ce que rapporte Laurent Le Vaguerése sur oedipe.org. Aimée F., notamment va nous instruire de façon remarquable sur « ce que parler implique ».

             Un témoignage exceptionnel sur le sens de la folie. Dans la lignée des écrits marquants, tel que Le président Schreber de Freud, La thèse de Jacques Lacan avec « son » Aimée, que sera la destinée du Document  d’Aimée F. ?

Participation aux frais pour la conférence : 10 Euros, 5 Euros pour les étudiants.


La conférence de Gérard Pommier qui devait avoir lieu fin Juin à Poitiers est reportée au mois de Février


Grand Atelier

L'Autoportrait

Sont intervenus lors de cette journée et donnant lieu à débats:
- Anne Gaelle Burban
- Jean Paul Dumas
- Alain Harly
- Yvon Lamy
- Jean Jacques Lepitre
- Philippe Merlier

Et Marc Petit, sculpteur reconnu, nous a fait la gentillesse de venir nous parler de la réalisation de son oeuvre.
Marc Petit

Un dossier rend compte de cette journée recueuillant les diverses interventions. Autoportrait Dossier




Ars! Has! et autres éternuements...

Il semblerait qu'il nous faille, pour être dans un certain air du temps, c'est-à-dire politiquement correct, nous apprêter à devoir porter plainte contre les divers auteurs de contes pour enfants : Grimm, Perrault, et leurs successeurs jusqu'à aujourd'hui, en particulier tous ces auteurs de dessins animés dont nos télévisions sont si friandes à abreuver nos enfants. Depuis la marâtre de Blanche Neige ou les parents défaillants du Petit Poucet, combien de figures parentales ou leurs succédanés, (c'est-à-dire des adultes devant amour, protection, attention à des enfants), ont été décrites comme cruelles, violentes, rejetantes, voire homicides, dans ces contes et autres dessins animés ?

Car c'est de cela qu'il s'agit.

Lorsqu'on voit que dans un film, « Le mur », il est fait un montage tel qu'un fantasme enfantin, dont l'image de la « mère crocodile » est une illustration théorique et humoristique issue de l'enseignement de Lacan, est présenté comme l'opinion réelle de la psychanalyse concernant les mères réelles; on peut s'inquiéter des contes et des dessins animés.

Une telle lecture, car le montage d'un réalisateur témoigne de la lecture qu'il fait des éléments qu'il expose, fiction, documentaire, actualité, revient à considérer que, pour l'auteur de Blanche Neige, toute mère est un assassin potentiel réel de sa fille, si elle la trouve jolie. Or quelle mère ne trouve pas sa fille jolie ?

C'est pourtant une telle lecture qui a été présentée, en son temps, sur la page d'accueil du site France autisme comme preuve irréfutable concernant le rôle des mères réelles selon la psychanalyse ! Or cette association a fait partie du lobbying intensif, à partir d'une telle lecture, ayant abouti à l'avis de la H.A.S de non recommandation de la psychanalyse dans le traitement de l'autisme. Avis repris tel quel par des ministres de la santé! Sans consultation des pourtant nombreuses équipes pluridisciplinaires, c'est-à-dire composées de pédagogues, d'orthophonistes, d'éducateurs, de psychomotriciens, de pédopsychiatres, de psychologues, qui, quelle que soit leur orientation théorique, ont à se confronter au problème de l'autisme.

Jusqu'au glissement actuel où une A.R.S décrète autoritairement quelle est la bonne ou mauvaise formation pour des soignants sans tenir compte de l'avis de l'équipe pluridisciplinaire dont ils font partie.

Tout ceci fait preuve d'une telle confusion, et pas seulement des dimensions fantasmatiques et réelles comme indiqué, d'une telle opacité, d'un tel enjeu d'idéologies et de rumeurs, etc., que nous avions renoncé jusque-là à nous exprimer.

 

Lire la suite